Balades Rueilloises

 

Sous le soleil ou sous la pluie,

Avec joie ou mélancolie

Je me promène en bord de Seine

Tout en capturant quelques scènes.

 

Les garder seule serait folie

Je les partage donc ici

Pour votre plaisir, je suppose

A découvrir ces jolies poses.

 

La gloire du ciel se reflète sur l'eau de Seine.

 

 

 
  Les berges de Seine en fin de journée se drapent de vert et d’or. 

Des oiseaux, des papillons, des insectes,

Des illuminations directes,

Des fleurs à profusion aussi:

La Seine est riche et pleine de vie.

 

C’est à Rueil que vous trouverez

Sites et animaux présentés.

Venez donc faire leur connaissance

Offrez-leur votre bienveillance.

 

AMICALEMENT VÔTRE,

EMMANUELLE

Eté, du soleil au coeur

 

 

 

 

Quand l’été rayonne

 

Le soleil darde, brille et nuance

Dans la chaleur du sol de France

Sur les rives séquannes les couleurs dansent

Comme une fête chaque jour immense.

 

Les pelages léchés,

les plumages lissés,

Les rives échevelées,

La nature a paré

Ses habitants bigarrés.

 

Toi qui sillonnes la Seine

Sur ton bateau cargo

N’oublie pas qu’elle est pleine

De poissons et d’oiseaux !

Ne laisse tes huiles funestes

Souiller ce miroir céleste.

Profite de la douceur, ce soir:

Un peu de soleil, encor, avant le noir!

 

Printemps, composition florale

bourdonner d’espoir

 

C’est avec le bonheur au cœur

Renouvelé comme chaque année

Que je replonge dans la douceur

Du printemps aux arbres embaumés!

 

Les fleurs éclatent de beauté

Et nous entourent de leurs senteurs.

Le bestioles fusent pour butiner

Tous les nectars et leurs saveurs.

 

Les oiseaux chantonnent en échos:

Ils se racontent, ils se répondent,

Ils ne manquent pas de faconde

Quand le soleil brille au ciel beau!

 

Ah! Flâner, rêver, sourire au lèvres!

Sur les chemins couverts de grève

Admirer les fleurs du printemps

Dans le doux son de tous ces chants!

 

 

 

 

Hiver, entre l’or et le plomb

Patchwork d'images prises à Rueil sous le soleil d'hiver 2016

 

 
 
 

Hiver de glace, Hiver de feu

 
 
 

Cette saison qui m’a vue naître

Garde pour moi un air de fête

Malgré le froid, je garde envie

De contempler toute la vie

Grouillante autour de l’arbre qui dort

Trillante au coucher et à l’aurore

 
 

Bluffante par cette ingéniosité

Qui ne cesse jamais de me charmer.

Spectaculaire aussi. Attachante.

C’est vrai, l’hiver, mon cœur chante!

Et lorsque parfois la neige couronne

Toute la contrée de sa cotonne

Scintillante, je vis! Je rayonne.

Automne, explosion de couleurs

Équinoxe et paradoxe

 

 

Les arbres se parent de leurs couleurs d’or.

Le soleil se fane mais réchauffe encor !

Nos promenades ne traînent plus le soir :

Les frimas s’éveillent au premier « bonsoir ! »

 

Ce moment charnière marque le réveil

Des dernières récoltes de fruits vermeils :

Pommes, poires, coings, pour faire des compotes,

Châtaignes, noix et marrons aux petites quenottes!

 

On goûte gentiment les douceurs de ces soirs

Tout en regrettant les terrasses des bars…

Les bavardages cessent dehors, est-ce mieux?

Chacun s’affaire un peu plus, c’est curieux:

Toute la nature s’endort!

 

 

 

 

equinoxe-paradoxe